L'heritier des trepassés jean pierre le marc

ligzigble

Dans ce Pays Bigouden où rien ne se disait mais tout se savait, l’histoire fit rapidement le tour…

Cela fit courir bien des bruits, mais on n’entendit jamais que l’écho tardif de ces conchennou (ragots… culturellement indissociable du quotidien bigouden).

Dehors, le temps tournait de plus en plus à l’orage.

« Orage de mer dure quarante jours », disait un vieux dicton breton.
Pas teu an oraj divaa’h mor, a bad daou uguen devez.

Le vent se levait.

« Mer blanche, mer à bars », disait un autre dicton.