Mosaïques de lectures et d'images

14 mars 2017

Poésie : le printemps de Robert Desnos

le printemps

Une voix, une voix qui vient de si loin
Qu'elle ne fait plus tinter les oreilles,
Une voix, comme un tambour, voilée
Parvient pourtant, distinctement, jusqu'à nous.

Bien qu'elle semble sortir d'un tombeau
Elle ne parle que d'été et de printemps.
Elle emplit le corps de joie,
Elle allume aux lèvres le sourire.

Je l'écoute. Ce n'est qu'une voix humaine
Qui traverse les fracas de la vie et des batailles,
L'écroulement du tonnerre et le murmure des bavardages.

Et vous ? Ne l'entendez-vous pas ?
Elle dit "la peine sera de peu de durée"
Elle dit "la belle saison est proche".

Ne l'entendez-vous pas ?

Robert Desnos

Enregistrer

Enregistrer

Posté par vero2529 à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


05 mars 2017

Candice Renoir : L'épine du passé

Candice renoir l'epine du passe

Date de parution : 19/05/2016

Livre broché, Kindle : Michel Lafon, Amazon

separateur ligne rose

Avis de Véro :
Livre agréable à lire si on a aimé les feuilletons. Coffret Candice Renoir – Saisons 1 à 4

Avis de Michel Lafon :
Candice Renoir, commissaire de choc pour France 2, lève le voile sur les raisons de son retour en France et sa réintégration dans la police.

separateur ligne rose

Extraits :
La conversation reste un temps suspendue. La pilule a du mal à passer. Oui, j’ai arrêté de travailler pour suivre mon mari et élever mes quatre enfants. Non, je n’ai pas une vie plan-plan. Peut-être est-elle parfois un peu monotone, je le consens… mais pas « plan-plan » ! Laurent, embarrassé, dévie la discussion. Quand à moi, je reste stoïque, le sourire figé, face à cette femme éclaboussante. Cette femme filiforme qui, à y regarder de plus près, ne fait clairement pas son âge. Cette femme qui me ramène à ces petits kilos en trop contre lesquels je lutte, constamment, ou à cette ride sur le front qui revient comme un boomerang, inlassablement, dès que l’effet de ma crème hydratante s’est estompé. Cette femme qui déjà me gâche la soirée. Cette femme qui me donne envie d’un mojito. Vite, un mojito !

Ma voiture pourrait être l’héroïne d’une publicité. En quelques jours, je lui en ai fait voir de toutes les couleurs. Voiture de course quand je suis poursuivie par un fou, camping-car quand nous partons pique-niquer en famille le week-end., limousine quand je sors avec mes amis habillés sur notre trente et un… et bus aujourd’hui.

Une chute de quarante-trois étages ! voici le bilan de mes trois années passées à Singapour.

Bien sûr le sac est entièrement paré de ma couleur préférée, un rose fuchsia, jusque dans les moindres détails. Une pure merveille… -Ce sac à main ne me quittera jamais dans mes prochaines aventures.

Posté par vero2529 à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 mars 2017

Citations : Anémones - A la mi-carême (mois de mars)

anemones

C'est dans le mois de mars que tente de s'ouvrir
L'anémone sauvage aux corolles tremblantes.

Alfred de MUSSET "A la mi-carême"

Enregistrer

Posté par vero2529 à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 février 2017

M.C Beaton - Agatha Raisin enquête remède de cheval (tome 2)

MC beaton agatha raisin remede de cheval

Titre original : Agatha Raisin and the vicious vet

Date de parution : 1993 - traduction française : 2016

Livre broché, Kindle : Amazon, Abin Michel, Fnac, Decitre

ligne separatrice remede de cheval

Avis Véro :
Une nouvelle enquête so british, divertissante et amusante.

Avis Albin Michel :
Quand le chat n'est pas là, le véto trinque.

ligne separatrice remede de cheval

Extraits :

Agatha Raisin débarqua à l'aéroport d'Heathrow , bronzée à l'extérieur et rouge de honte à l'intérieur.

Elle décida que ses retrouvailles avec son chat lui apportaient un grand réconfort, puis se demandé si elle en état réduite au statut de dame de la campagne, condamnée à s’extasier sur son animal domestique.

Ce que vit Paul Bladen, quant à lui, ce fut une femme d’âge mûr à la silhouette trapue, aux cheveux châtains, brillants, et aux petits yeux d’ours dans un visage bronzé. Qui portait, remarqua-t-il aussi, des vêtements très chers.

Je pense que vous mettez votre nez partout quand ce n'est pas nécessaire, mais que vous êtes d'une naïveté touchante quand ça l'est.

Son cottage, tapi sous l’énorme poids de son toit de chaume, l’attendait tel un vieux chien fidèle.

« Devinez-quoi ! demanda-t-elle.
- Un autre meurtre ? annonça l’épouse du pasteur.
- Mieux que ça. Notre nouveau vétérinaire m'invite à diner ce soir."

Posté par vero2529 à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 février 2017

M.C Beaton - Agatha Raisin enquête la quiche fatale

mc beaton agatha raisin la quiche fatale

Titre original : Agatha Raisin and the Quiche of Death (tome 1)

Date de parution originale Décembre 1992 - version en français 2016

Livre broché, Kindle : Fnac, Amazon, Albin Michel 

ligne separatrice agatha raisin

Avis de Véro :
Livre « british » à souhait ! Comédie plaisante à lire avec beaucoup de référence à Agatha Christie. Très bon divertissement.

Avis de The Times :
« L’Agatha Raisin de M.C. Beaton est un véritable trésor national. »

Avis d'Albin Michel
La vengeance est un plat qui se mange chaud.

ligne separatrice agatha raisin

Extraits :

Les vieilles maisons craquent et soupirent quand elles se préparent pour la nuit.

Elle éteignit la télé et prit Autant en emporte le vent. Elle s'était fait une joie à perspective d'une lecture vaguement honteuse pour fêter sa nouvelle vie de loisirs, mais elle fut stupéfaite par l'excellente qualité du roman. Il se lisait si facilement que c'en était presque indécent, pensa-t-elle, elle qui n'avait jusque là jamais lu que le genre de livres qu'on lit pour impressionner les autres. Et ainsi, avec le crépitement du feu de cheminée en fond sonore, Agatha poursuivit sa lecture jusqu'à ce que les gargouillis de son estomac la poussent à aller réchauffer son curry. La vie était belle.

Agatha rentra chez elle d’un pas lent. Elle prit son petit déjeuner et essaya de se plonger dans la lecture d’un Agatha Christie, mais elle n’arrivait pas à se concentrer. Quel était l’intérêt d’une énigme policière imaginaire, quand il y en avait une bien réelle dans son village ?

Pourquoi nous conduisons-nous comme des brebis errantes ? se demanda Agatha. Pourquoi les Britanniques sont-ils si peureux, soumis et placides? Pourquoi est-ce que personne ne crie, ne demande à voir le contrôleur pour exiger une explication ? D'autres peuples, plus expansifs, ne se laisseraient pas faire ainsi.

Dans un roman d'Agatha Christie, elle aurait non seulement reçu la visite du pasteur, mais aussi celle de quelque colonel à la retraite et de son épouse. Tandis que là, toute conversation se limitait à "'jour", "'soir" et quelques mots sur la météo.
Pour la première fois de sa vie, elle connaissait la solitude, et cela l'effrayait.

Enregistrer

Enregistrer

Posté par vero2529 à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


12 février 2017

Eric Le Nabour : la louve de Lorient

Eric le narbour la louve de lorient

Date de publication : 12/11/2011

Format broché, Kindle : Decitre, Fnac, Amazon

ligne separatrice

Avis de Véro :
Histoire de famille captivante !

Avis de Calmann-lévy
Rivalité fraticide au sein d'une dynastie d'armateurs bretons.... Au fil d'un suspense qui tient en haleine jusqu'à la dernière page, il brosse avec La Louve de Lorient une peinture de moeurs à la fois réaliste et sensible des grandes familles bretonnes dans l'entre-deux-guerres.

ligne separatrice

Extraits :

Damien s'engagea dans l'escalier. Des éclats de voix, des appels, des sonneries de téléphone, le raclement des chaises sur le plancher composaient une symphonie loyale et rassurante. Des odeurs d'encasutique se mêlaient à celle, plus fade, de l'encre, à des arômes de café et parfois même, lorsqu'il faisait chaud, à des relents de sueur. Tout cela donnait le sentiment d'une ruche dont le bourdonnement régulier affectait les nerfs mais pour les stimuler plutôt que pour les mettre à vif.

Mathilde ! la bonne fée, l'égérie ignorée, l'incourtournable infirmière dans l'âme, celle dont les yeux trendres, semblables à deux lacs sombres et paisibles, débordaient de compassion...

Resserrer les liens entre les hommes est le meilleur moyen d'éviter une nouvelle hécatombe. Tant que les élites garderont le sens des réalités et sauront mettre leurs ambitions au service d'une entente commune, nous ne risquerons rien.

Plusieurs fois, il avait faillé mourir. Pourtant ce n'était pas la peur qui l'avait envahi mais bien plutôt une paisible et froide sérénité.

Un Dieu bienveillant n'aurait pas permis cette hécatombe, ce monstrueux et inutile corps à corps où rien de ce qui était proprement humain ne pouvait longtemps résister à ce dilemme : tuer ou être tué, sauver sa peau à n'importe quel prix, fouler aux pieds tout ce qui'l y avait de noble en l'homme pour écraser un ennemi factice abreuvé des mêmes mots d'ordre imbéciles, des mêmes concepts meurtriers de nation, de patrie, de religion.

Au fond de son ventre, la bête, dérangée dans son sommeil, s'était remise à l'ouvrage et Damien percevait ses coups sourds, semblables à ceux que l'on frappe à la porte du malheur.

Pierre a beaucoup d'idées, intervint Damien. -Mais il ne suffit pas d'avoir des idées, il faut aussi les réaliser... -Il n'est pas interdit de rêver avant d'agir, répliqua Pierre d'un ton ironique. les plus grandes découvertes scientifiques se sont faites en rêve, les plus grands explorateurs ont rêvé de leurs voyages avant de prendre la mer. -C'est vrai, confirma Anna, ne dit-on pas d'ailleurs que la vie est un rêve ?
Exact, laissa tomber froidement Damien en fixant son cadet, mais tu oublies une chose : le rêve peut aussi tourner en cauchemar.

-Je ne sais, dit Anna, si je suis ou si vous êtes un sujet d'analyse. Mais je crois que c'est toute notre famille qui devrait être analysée. Peut-être saurions-nous enfin pourquoi nous n'arrivons pas à nous parler franchement et à nous dire si nous nous aimons ou si nous nous détestons... pourquoi nous sommes des îles que rien ne parvient jamais à rapprocher.

Leur histoire était devenue pareille à ce ciel de grisaille qu'elle comtenplait au-dessus de Saint-James Square de la fenêtre de leur chambre d'hôtel. Ni belle ni laide. Seul l'argent la sauvait de la banalité mais la fortune, elle non plus, ne pouvait préserver indéfiniment de l'ennui ou de l'amertume.

29 janvier 2017

Citation : La nature n'est pas un endroit à visiter c'est chez vous (Gary Synder - Poète américain)

la nature n'est pas un endroit a visiter c est chez nous

ligne coeur

 

La nature n'est pas un endroit à visiter

c'est chez vous

Gary Synder (Poète américian)

Posté par vero2529 à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 janvier 2017

Citation : La beauté est dans les yeux de celui qui regarde (Oscar Wilde)

citation la beaute oscar wilde

ligne separatrice oscar wilde

La beauté est dan sles yeux de celui qui regarde.

Oscar Wilde

Posté par vero2529 à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 janvier 2017

Carlène Thompson - Jusqu'à la fin

carlene thompson jusqu'a la fin

Date de parution : 2013

Titre original : to the gave

Livre broché, poche et ebook : France Loisir, Gallimard, Chapitre.com

ligne separatrice thompson

Avis véro :

Thriller psychologique bien ficelé. Il y a un vrai suspense…on découvre le coupable à la fin… L’auteure est douée pour semer le doute sur les différents personnages. Je la comparerais avec Patricia MacDonald ou pour les tous premiers livres de Mary Higgins Clark.

ligne separatrice thompson

Extraits :

C’est moi qui étais en train de porter des accusations, pensa Catherine. Toute la nuit, j’étais réveillée dans mon lit, en colère contre James, pleine de soupçons envers l’homme le plus fiable et digne de confiance que j’ai jamais rencontré. Qu’est-ce qui m’a pris ? Comment ai-je pu douter de lui un seul instant ?
- Je suis désolée, dit-elle à haute voix, essayant de ne pas se laisser submerger par la culpabilité. J’étais encore énervée, après l’explosion hier soir…

Mon grand-père citait parfois ce passage des Proverbes : « L’arrogance précède la ruine, et l’orgueil précède la chute ». Dans ton cas, James, je pense que ton arrogance passée a causé beaucoup de ruines, et ce n’est pas facile à oublier ou à excuser.